[Interview] Nicolas Castelliti, Head Coach des Blue Stars !

Le premier Bowl Féminin vient de se conclure à Vichy. Avant son début, je demandais à Nicolas Castelliti, le Head coach des Blue Stars de Marseille qui représenteraient la région PACA, ce qui l’en attendait. Nous sommes également revenus sur un état des lieux du football féminin. Voici l’avis d’un passionné pragmatique.

FAF : Raconte moi ton parcours s’il te plaît. 

NC : J’ai commencé à coacher en féminine il y 5 ans aux Argonautes avant la création du challenge féminin. Ma première année nous a permis de mettre en place un groupe à Aix. C’est devenu les Argocanes, l’année d’après, en alliance avec les Hurricanes de Montpellier. J’en ai été le Head Coach pendant deux ans.

Cela fait maintenant deux ans que je suis avec la section féminine des Blue Stars et Head coach depuis cette année.

FAF : Pourquoi as-tu décidé de t’engager dans le développement du football féminin ?

NC : Au début c’était plus par jeu et aussi pour partager une passion avec ma femme mais au fil du temps c’est devenu un objectif de réussir à développer le foot US féminin. Il y a tellement à construire.

FAF : Quel est l’objectif du mini-bowl féminin qui aura lieu le 9/10 décembre ?

NC : Pour nous, il est dans un premier temps de permettre aux filles de passer un grand week-end de foot, on a malheureusement trop peu l’occasion d’avoir ce genre d’évènement. Cela va permettre de faire une pratique avec plus de 70 personnes ce qui arrive rarement.

Cela va aussi permettre à des rookies de jouer leurs premiers matchs. Le petit tournoi du matin va aussi être l’occasion de se confronter à d’autre filles que celles que nous rencontrons habituellement dans le sud.

FAF : Quelles sont selon toi les prochaines étapes de ce projet ? 

NC : Déjà il faut que nous soyons capables de le renouveler pour le pérenniser mais aussi réussir à avoir les autres équipes de ligues.

FAF : Comment s’est organisé ce projet et collaboration avec les autres Ligues ? Avez-vous la même vision ?

NC : Pour ma part j’ai récupéré le projet en cours de route, mais après avoir échangé avec Franck (Lazaro, AURA et DTN) nous avons le même objectif, permettre aux filles de partager un grand moment de foot. Cela leur permet aussi d’être coachées par d’autre personnes ce qui est très intéressant.

FAF : Que penses-tu du développement du football féminin en France ? Quelles seraient tes suggestions ?

NC : C’est un vaste sujet, on peut voir que le développement ne va pas à la même vitesse partout. Le challenge est assez compliqué à intégrer car il faut avoir assez de moyens pour pouvoir y participer. Les coûts qu’il engendre ne sont pas neutres. Pour ma part je trouverais dommage de supprimer ce dernier, mais il faut trouver des solutions pour permettre à tout le monde de jouer. Il n’est pas forcément évident de réussir à regrouper une vingtaine de joueuses pour pouvoir y participer.

Les Blue Stars à Vichy !
Les Blue Stars à Vichy !

FAF : Qu’apprécies-tu dans les équipes étrangères ? À la fois purement sportivement ou en tant que projet, ambition et organisation fédérale ? Lesquelles surveilles-tu ? T’en inspires-tu ?

NC : J’ai essayé de regarder un peu ce qui se fait dans les autres championnats et certains pays choisissent des formules à 7VS7, c’est peut-être une piste mais je préfère le jeu à 9VS9.

FAF : Quel niveau attends-tu (d’après ce que tu connais du foot féminin français) ?

NC : Nous allons voir des équipes vraiment différentes, avec des styles de jeux offensifs qui risquent de l’être aussi. Je pense que nous allons voir des choses intéressantes et que l’opposition du dimanche sera engagé. Mais nous allons aussi passer un bon moment tous ensemble car nous travaillons tous pour la même chose : développer le foot us féminin.

FAF : À ton avis, la France a-t-elle intérêt à se placer pour participer aux qualifications des championnats d’Europe de 2019 ? Pourquoi ?

NC : Je pense que malgré le peu de licenciées que nous avons il y a du talent et de l’envie dans pas mal d’équipes, mais c’est le genre de projet qui n’est pas simple à monter et qui demande aussi de mettre en place un budget. J’aimerai voir évoluer une équipe de France féminine car elle pourrait faire de belles choses.

FAF : Un mot pour finir ?

NC : Go Bluestars !!!

Merci à Nicolas pour sa vision, aux filles des Blue Stars pour leur bonne compagnie à Vichy et belle saison à elles !

Interview par Sylvie Aïbeche

[Interview] Mickael Marion, Head Coach de la Team IDF dans le turfu !

Alors que les 3 journées de sélection pour la constitution de l’équipe qui représentera les couleurs de l’Ile-De-France au Bowl Féminin de Vichy de ce week-end viennent d’avoir lieu, découvrez la vision du Head Coach IDF, Mickael Marion.

FAF : Raconte moi ton parcours s’il te plaît. 

MM : J’ai commencé en 1987 avec du flag chez les Castors de Paris. J’ai ensuite joué au football américain avec 3 années en Junior toujours chez les Castors de Paris, puis en Senior jusqu’en 1996 (4 finale Élite et 3 titres gagnés). J’ai fini ma carrière de QB et CB  avec les Corsaires d’Évry et les Mousquetaires de Paris.

Je suis également coach depuis 1994. J’ai entraîné toutes les sections. J’ai entrainé dans un contexte international en tant que Coach QB de l’Équipe de France (EDF) Junior (1 Championnat du Monde et 1 Championnat d’Europe) et eu la casquette de Manager en EDF Junior lors de 2 Championnats d’Europe. En tant que Scout sur le système de passe et Assistant Coordinateur Offensif, j’ai été Champion Élite avec les Spartiates d’Amiens en 2012.

Voilà…

2009 Dernière saison QB des Corsaires d'Évry
2009 Dernière saison QB des Corsaires d’Évry

FAF : Pourquoi as-tu décidé de t’engager dans le développement du football féminin ?

MM :  L’intérêt et l’engouement des filles me rappelle le début du football en France dans les années fin 80/90. Elles veulent jouer, apprendre et prendre du plaisir sur le terrain !

FAF : Quel est l’objectif du mini-bowl féminin qui aura lieu le 9/10 décembre ?

MM :  À court terme, il s’agit de fédérer les ligues autour d’un projet commun sur le foot féminin, à long terme, ESPÉRONS-le,  avoir le même déroulement que le Junior Bowl afin d’avoir une sélection nationale des meilleurs éléments sur tout le pays.

FAF : Quelles sont selon toi les prochaines étapes de ce projet ? 

 MM : La création du équipe nationale féminine dès la saison prochaine en 2018/2019 !

FAF : Comment s’est organisé ce projet et collaboration avec les autres Ligues ? Avez-vous la même vision ?

MM : Le projet était dans les têtes de certains techniciens depuis longtemps et puis c’est parti. Oui, il faut juste du temps pour approfondir les détails entres les ligues mais c’est sur de bons rails !!!

Mickael Marion coach QB de l'IDF Camp 2015 auquel 13 filles participaient
Mickael Marion coach QB de l’IDF Camp 2015 auquel 14 filles participaient.

FAF : Que penses-tu du développement du football féminin en France ? Quelles seraient tes suggestions ?

MM : En France on végète, on stagne. Mes suggestions ? Commencer déjà par donner un vrai nom et un sens au championnat : exit le « challenge » mais plutôt « championnat national ». C’est la seule section qui est en challenge. No way !

FAF : Qu’apprécies-tu dans les équipes étrangères ? À la fois purement sportivement ou en tant que projet, ambition et organisation fédérale ? Lesquelles surveilles-tu ? T’en inspires-tu ?

MM : Je regarde certaines équipes mais pas plus que ça.  Mais c’est en voyant le niveau en France (en IDF notamment, la région que je connais) que je me dis que l’on peux rivaliser avec certaines d’entre elles.

FAF : Qu’attends-tu de voir ces deux prochains dimanche lors des sélections IDF ? Quel niveau attends-tu (d’après ce que tu connais du foot féminin français) ?

MM : Mon attente est simple :  un max de filles et de fun ! Après le niveau est très variable car il y a beaucoup de rotation au niveau des licenciées et des des différences de systèmes de jeu.

FAF : À ton avis, la France a-t-elle intérêt à se placer pour participer aux qualifications des championnats d’Europe de 2019 ? Pourquoi ?

MM : Oui, car nous sommes la 3ème nation européenne et 7 ou 8ème mondiale et nous n’avons pas d ‘équipe nationale féminine. C’est  incompréhensible ! L’intérêt est de motiver les filles et un suivi médiatique, même minime est important pour le développement de la discipline.

FAF : Un mot pour finir ?

MM : Skol !!! (NDLR : vous l’aurez compris, Mickael Marion est fan des Minnesota Vikings)

NFL Hall of Fame à Canton lors de la Coupe du Monde 20... Skol !
NFL Hall of Fame à Canton lors de la Coupe du Monde Junior de2009, SKOL !

Interview de Sylvie Aïbeche