[Portrait] Sarah Viola, de la Belgique à Asnières, en passant par Boston !

Voici un petit clin d’oeil à Sarah Viola, joueuse belge de 20 ans qui après avoir joué en WFA aux États-Unis la saison passée, viens refaire un petit tour du côté de la région parisienne en jouant la saison 2015-2016 chez les Molosses d’Asnières. Elle qui avait fait partie des stagiaires de l’IDF Camp en août 2014.

Sarah a accepté de nous en dire un peu plus sur elle avant son premier match en France contre les Dragons de Paris. Elle partage aussi avec nous ses premières impressions après ce baptême hexagonal.

Sarah, avant match : Moi c’est Sarah Viola, j’ai 20 ans et je suis Wide Receiver et Running Back. Je joue au flag depuis que j’ai 10 ans chez les Brussels Tigers et à 14 ans j’ai mis pour la première fois les épaulières pour jouer en cadets (U16). J’ai connu mon club grâce à une démonstration à Bruxelles qui se passe tous les ans. J’ai joué pendant une saison chez les Boston Renegades anciennement les Boston Militia. C’était une expérience hors du commun et j’ai beaucoup appris je suis arrivé chez eux en étant receveuse et j’ai fini Running Back !

Les coachs et la structure étaient énormes ! J’ai pu enfin réaliser un rêve, en jouant avec des filles. Je suis dans le monde de football depuis 10 ans et j’ai pu accomplir un rêve inimaginable. Si c’était à refaire je le referais ! J’essaye encore maintenant de retourner dans mon ancienne équipe de Boston ! Je suis juste déçue qu’ici en Belgique le foot ne soit pas assez connu pour avoir une équipe féminine !

Sarah Viola, #14 RB chez les Boston Renegades
Sarah Viola, #14 RB chez les Boston Renegades

Je suis venue jouer chez les Molosses car il était hors de question d’arrêter le foot. Je voulais jouer avec des femmes et vu que je connaissais des joueuses dans cette équipe, j’ai fait mon choix. Je suis assez impatiente de jouer, j’ai envie de montrer ce que j’ai appris à Boston. Je me prépare pour ce match mentalement, physiquement et tactiquement depuis maintenant 4 mois.

Sarah #12 et sa nouvelle teammate, Amila #15
Sarah #12 et sa nouvelle teammate, Amila #15

Sarah, après match : Je suis très heureuse après ce match bien évidement car j’ai pu mettre en pratique tout ce que j’ai appris à Boston. Puis les filles ont été super avec moi elle m’ont acceptée dans l’équipe ! On a fourni un bel effort collectif, chacun a fait le boulot qu’il devait faire et c’est ce qui m’a permis de mettre mon premier TD avec l’équipe !

Sarah concernant l’évolution du Football Américain féminin en France :  Je suis quand même assez impressionnée du développement du foot us féminin en France. Voir tous ces supporters prouve que le foot avance. Et de voir autant de filles passionnées par le foot us, ça fait vraiment plaisir

On est allées chercher du côté de ses anciennes coéquipières de Boston, pour le petit mot sympa de son ancienne OL, Lizzie Sanderson : Je joue sur la ligne offensive (garde) pour les Renegades de Boston. Ma première année avec les Renegades était aussi celle de Sarah. Elle est incroyablement passionnée de football. Ce fut la première chose que j’ai découvert à son sujet. Elle aime jouer, elle aime le jeu, et elle a travaillé dur pour toujours s’améliorer. J’ai beaucoup aimé jouer avec elle et la regarder jouer. Good luck à elle ! 

Et pour le fun on ressort aussi quelques dossiers de l’IDF Camp de 2014 ! 😉

IDF Camp 2014 - Tests physiques
IDF Camp 2014 – Tests physiques
IDF Camp 2014 - Drills receveurs
IDF Camp 2014 – Drills receveurs
IDF Camp 2014 - Receveuse Chill !
IDF Camp 2014 – Receveuse Chill !

Merci beaucoup à Sarah pour cette interview et un grand bienvenue à elle en France !

Keep grinding !

Sylvie Aïbeche

Crédit Photo Cover : Hervé Levon AKA HL Photography

Challenge, 3ème j. : Tigres 0 – 14 Vikings

Pour le compte de la troisième journée, les Vikings de Villeneuve d’Asq (1-0) se rendaient en Lorraine pour y affronter les Tigres de Nancy (0-2). Les équipes ayant choisi de jouer les Special Teams, les Tigres engagent le kick-off et réussissent à récupérer la balle sur l’engagement en raison d’une perte de balle Vikings. Les Tigres gagnent du terrain sur les trois premiers downs grâce à des courses de la running back #10 qui ne suffisent pourtant pas à gagner le first down. Malgré le yard qu’il reste à parcourir aux Tigres en 4ème tentative, elles décident de punter.

"Surprise onside Kick des Tigres"
« Surprise onside Kick des Tigres »

 

Les Vikings partent en attaque et gagnent leur first down sur la deuxième tentative grâce à une belle course de la running back #36. En 4ème et 1, elles tentent la passe qui sera « tippée » (détournée) par la #22 Tigres.
Les jeux s’enchainent, les deux équipes gagnent des yards sans qu’aucune n’arrive à les concrétiser par un touchdown.
Dans le deuxième quart-temps, les efforts des Vikings paient, elles marquent un TD sur une belle course extérieure à gauche de la #21. Nullement démotivées, les Tigres continuent à faire avancer leur attaque mais ne parviennent pas à franchir la end-zone avant le coup de sifflet annonçant la mi-temps.
MI-TEMPS : Tigres 0-7 Vikings
RB #10 Tigres
RB #10 Tigres
Le match reprend sur les chapeaux de roue. Après une attaque Tigres n’ayant pas réussi à concrétiser leurs avancées, les Vikings franchissent la end zone grâce à une course extérieure de la #20. Le TD sera toutefois refusé pour holding.
Le match, relativement équilibré, se poursuit. Les deux équipes parviennent à obtenir des first downs et avancent de façon équilibrée. Début de quatrième quart temps, les Vikings perdent la balle sur une interception de la #22 Tigres qui fait une belle remontée de 15 yards. Les Tigres sont alors dans une bonne lancée et arrivent au 25 yards Vikings. Elles ne parviennent toutefois pas à marquer et les Vikings récupèrent le ballon. Ce sera le drive du break pour les Vikings qui parviennent à creuser l’écart grâce à un second TD sur une course extérieure, transformé au pied.
RB #36 Vikings
RB #36 Vikings
Fin du match : 14-0 pour les Vikings.
On note un très bon état d’esprit des deux équipes qui ont pris un vrai plaisir à jouer sous le soleil nancéien (et oui c’est possible!)
Merci à Laetitia Cabecas pour ce résumé de la rencontre.

Les joueuses des deux équipes nous parlent de leur match : 

Emilie, Safety & WR, Tigres

Esther, DL & RB, Vikings

Leslie, Cornerback, Tigres

Marie, TE & DL, Vikings

Perrine, RB & LB, Tigres

Sabrina, Centre, Vikings

Dans quel état d’esprit as-tu abordé, puis vécu ce match ?

Émilie (Tigres) : J’ai abordé ce second match plus sereinement que le premier. Je nous sentais plus prêtes que pour le premier. Le coaching de notre nouveau HC, Mathieu Tricot, n’y est pas pour rien pour le coup ! Donc plus sereine et avec plus de rage au ventre que le premier. Il fallait faire mieux, on en était capable. Même si avec les blessures des filles nous avions eu peu de temps entre les deux matchs, l’envie était là pour être meilleures. Dans nos têtes nous n’avons qu’une chose : être meilleures à chaque match, même si nous sommes conscientes que notre niveau n’est pas extraordinaire J Le match en lui-même c’est plutôt bien déroulé. Je suis contente en bonne partie de ce que l’on a fait. Nous étions plus attentives et avions plus l’envie de nous surpasser pour toute l’équipe. On a eu des passages à vide malheureusement auxquels nous n’avons pas bien su réagir pendant le match, c’était des passages difficiles du match mais qui nous on fait grandir j’en suis certaine. En tout cas tout le match, au-delà du foot, fut très bon car les Vikings sont une équipe très sympa. Quand le coup de sifflet retenti elles démontrent un véritable respect pour leurs adversaires c’était appréciable de jouer contre et avec elles (comme le Flash hein ^^).

Esther (Vikings) : Pour ce premier match j’avais quelques appréhensions : « C’est ici ma place ? Ou je vais ? » Hahaha ! Au final avec le soutien de mes coéquipières tout s’est déroulé impeccablement.

Leslie (Tigres) : Personnellement j’ai abordé ce match avec moins de stress que le premier contre les flashs. Bien sûr le stress était présent mais c’était un bon stress positif. J’ai très bien vécu ce match,il y’a eu de belles choses, une évolution certaine depuis les flashs même si il nous reste encore énormément de travail. Lors de cette rencontre il y’a eu également un peut de frustration car c’était un match qui était à notre portée, ça c’est joué à pas grand chose nous avons tenu bon, donner tout ce qu’on pouvait mais cela n’a pas suffit à nous apporter la victoire. Enfin pas cette fois…

Marie (Vikings) : Nous étions censées jouer contre « Les molosses » pour notre deuxième journée de challenge, cependant il y a eu un report de match à cause des intempéries. C’est alors que l’on s’est rendu à Nancy pour rencontrer « Les Tigres ». J’étais dans une optique de GAGNE, plus que jamais. Suite à une première victoire je n’espérais qu’une chose, une seconde victoire. L’envie de mettre en pratique les nouveaux systèmes de jeu mis en place aux entrainements. Impatiente de voir ce que l’adversaire avait dans le ventre et de me battre aux côtés de mes coéquipières pour marquer. Au coup de sifflet l’appréhension laisse place à la hargne et c’est parti pour un premier quart temps assez serré, le jeu commence à s’éclaircir avec un premier Touchdown de Clémentine sur une course extérieure. Nos adversaires ont alors commencé à devenir plus agressives mais nous avons tenu bon et avons marqué un second TD, de ma part sur une course également. Sans oublier de mentionner que les 2 TD marqués ont été transformés par Flora en Field Goal. Le match se termine dans la joie et la bonne humeur, sur notre victoire 14 à 00. Très bonne ambiance tout au long de cette rencontre, les Tigres ont su, tout comme nous faire preuve d’un bon esprit sportif, et on leur souhaite d’ailleurs de continuer sur cette voie.

Perrine (Tigres) : Je suis arrivée avec un esprit serein, j’étais confiante, j’avais la niac et l’envie de me battre jusqu’au bout pour atteindre notre objectif premier : marquer un TD ! Une fois sur le terrain j’ai voulu me battre jusqu’au bout, certes ce n’était pas évident d’enchaîner attaque puis défense à certains moments, mais il fallait tout donner. On s’entraîne depuis plusieurs mois, on est motivée et déterminée il n’y a pas de raison qu’on ne progresse pas ! Malheureusement, je sais que j’ai manqué de puissance et de précision dans mes plaquage en défense mais aussi de lecture de jeux notamment en première mi-temps. La deuxième mi-temps fut un peu mieux, on a su faire quelques réajustements pour pouvoir continuer à gagner du terrain et tenter d’atteindre l’objectif. Malheureusement, il n’a pas été réaliser mais je suis tout de même contente de ce deuxième match, j’y ai pris du plaisir a jouer !

Sabrina (Vikings) : J’ai abordé ce match avec un peu plus de confiance que le premier, je précise que je découvre ce sport et je ne le pratique que depuis le début de cette saison. Au départ j’étais un peu tendue, mais au fil du match la tension a fait place à la gagne et j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à affronter les Tigres. D’autant plus que je commence à bien comprendre les règles du « jeu ».

Hand Off QB #7 & RB #36 Tigres
Hand Off QB #7 & RB #36 Tigres

Quelles leçon(s) as-tu pu en tirer ?

Émilie (Tigres) : Si nous avons réussi à être un peu meilleur qu’au match précédent, nous n’avons toujours pas réussi à marquer et ça c’est une grosse déception. Il nous faut travailler encore plus. Plus d’intensité, plus d’attention dans les jeux et en lecture de jeux. Il y a un sacré boulot à fournir c’est clair ! Mais on va finir par y arriver nous ne baissons pas les bras, malgré les blessures et le petit effectif on continue de se préparer.

Esther (Vikings) : J’ai pus me rendre compte qu’il fallait encore que j’apprenne pas mal de règles et que je retravaille ma position au contact. J’ai été épargné sur ce match mais face à d’autres équipes ça pourrait être dangereux.

Leslie (Tigres) : Nous pouvons en tirer comme leçon que le travail paye c’est sur et qu’il ne faut rien lâcher!! Nous allons travailler encore et encore pour faire la différence contre les géants.

Marie (Vikings) : Suite à ce match je me rends compte que l’on a encore du boulot et beaucoup de choses à travailler aux entrainements pour notre prochain match contre les Molosses (championnes de France), qui sera d’un tout autre niveau. Il faut que l’on soit encore plus agressive et que l’on évite les fautes bêtes qui, inévitablement nous font perdre du terrain. Pour notre prochain match qui aura lieu le 30 Avril à 18H00 au terrain du château à Villeneuve d’Ascq je n’attends qu’une chose, c’est une revanche sur notre défaite de l’an passé. Leur montrer que nous aussi on veut gagner le titre de championnes de France.

Perrine (Tigres) : Il faut continuer de s’entraîner, ajuster les défauts qui nous empêche de gagner du terrain ou de freiner l’adversaire. Et biensûr … rester basse !!!!

Sabrina (Vikings) : Ce match m’a fait prendre conscience de l’importance de la préparation physique et mentale. Car même si nous avons remporté le match je sais que je n’étais pas au meilleur de moi-même.

Running Back #20 Vikings x2 TDs !
Running Back #20 Vikings x2 TDs !

Qu’attends tu du prochain match ?

Émilie (Tigres) : Encore mieux que les deux précédents. Que l’envie et la rage soient plus fortes encore et qu’enfin nous marquions !! Le prochain match est le dernier à domicile de la saison, pas le choix, nous devons gagner !

Esther (Vikings) : Le prochain match ? Je l’attends avec envie ! On va rencontrer une équipe sérieuse et la le challenge sera présent ! J’aimerais constater mon évolution et retrouver la même envie dans l’équipe.

Leslie (Tigres) : J’attends tout simplement du prochain match…une victoire!! L’ultime récompense en marquant notre premier TD.

Perrine (Tigres) : Marquer un premier TD serait un de nos objectifs ! On peut le faire, j’y crois !

Sabrina (Vikings) :  Le prochain match je l’attends avec une rage de vaincre incroyable c’est un gros challenge pour moi étant donné que nous jouons contre les championnes en titre.

Un mot pour conclure ?

Émilie (Tigres) : Go hard or go home. GOOOOOOO TIGERS !!!!

Leslie (Tigres) : Petit mot pour conclure, je suis fière de notre équipe des tigres, fière de mes coéquipiéres et de leur combativité…que l’aventure continue les girls !!!

Marie (Vikings) : En conclusion, je dirais juste, Let’s Go Vikings !!

Perrine (Tigres) : Merci à mes coachs pour leur patience et leurs conseils. Merci aux Vikings qui ont eu un très bon esprit, c’est vraiment agréable! Longue vie au Foot US Féminin!

Sabrina (Vikings) : Le mot de la fin sera pour nos adversaires les Tigres qui nous ont donné du fil à retordre et qui ont montrer un très bel esprit sur le terrain comme en dehors c’était un véritable plaisir de les rencontrer et je parie sur leur progression fulgurante. Big up à elles ! 😉

Congrats à toutes les joueuses pour ce match ! Découvrez les prochaines dates ici.

 

Challenge, 3ème j. : Géant 6 – 20 Flash

Le Flash de la Courneuve (1 – 1) se rendait en Alsace pour rencontrer l’alliance entre le Géant de Souffelweyersheim et les Patriotes de Riedisheim (0 – 1). Merci à Stéphane Pagana et aux Patriotes de Riedisheim pour l’aide sur le résumé de cette rencontre. 

C’est sous un soleil pesant « à faire frire les pieds dans les crampons » (merci Stéphane pour cette image, haha) que la rencontre a débuté.

Les alsaciennes démarrent en attaque. L’équipe est un peu timide sur le début, mais quelques passes latérales aux runnings fonctionnent. Quelques courses leur permettent également d’avancer mais pas suffisamment et la défense Flash récupère le ballon. En attaque, les franciliennes tentent également la passe mais ça n’abouti pas. Elle rendent la balle, puis tentent du jeu au sol avant de rendre de nouveau le ballon. Cette « traque du chat et de la souris » va durer tout le premier quart temps : c’est serré et les deux équipes se tiennent.

Le Géant profite de la confiance de leur QB, Lucille, pour retenter de jouer de la passe (qui avait fait cruellement défaut aux alsaciennes lors du premier match face aux Vikings). Cependant, cette passe se solde par une interception de Farah, #88 du Flash, qui court irrattrapable jusqu’à la end zone adverse. C’est donc un pick-6 des franciliennes qui débloque la situation à Riedisheim en fin de premier quart. Le TD est transformé au pied par la #36, Christelle Nanga.

Pick 6 de Farah, #88 Flash
Pick 6 de Farah, #88 Flash

Dans le 2ème quart-temps, une course de débordement de la #42 Flash, Roxane Ferdinand franchi la ligne adverse et permet au Flash de creuser l’écart avant la mi-temps. La transformation au pied de Christelle passe entre les poteaux. 14 à 0 à la mi-temps.

Le score reste inchangé jusqu’à la fin du 3ème quart, aucun point n’est marqué. Cependant, c’est au tour des alsaciennes d’intercepter une passe du Flash. Elles remontent bien le terrain et concrétisent cette progression en TD en début de 4ème quart grâce à une course de la running-back Maeva Kestler tout en force. La tentative à 2 points ne passe pas. Le score est de 14-6.

Le Flash marque un dernier TD lui permettant de prendre le large et de se rassurer sur cette fin de match. Roxane Ferdinand déborde de nouveau la défense du Géant pourtant plus solide en cette fin de match. La transformation au pied passe. La ‘bataille » se conclue donc sur le score de 6 à 20.

Le Flash confirme donc sa première victoire obtenue lors de la deuxième journée face aux Tigres de Nancy. Désormais 2 – 1, elles aborderont la deuxième partie de leur Challenge fortes de ces dernières rencontres.

L’alliance Géant/Patriotes quand à elle, gagne en expérience. Voici le mot du coach Géant, Stéphane Pagana : « Hormis le score, les deux équipes se valent sur de nombreux points. Celle qui a fait le moins d’erreurs l’a logiquement emporté. Très clairement ce 2ème match montre que nous avons fait de nombreux progrès dans tous les compartiments de jeux. On notera la détermination et le fair-play de la part des 2 équipes sur ce match. Très bonne ambiance, du kiffe et vraiment aucun regret. Des progrès, pas de regrets ! »

Sakouvogui Olivier aka Sakou, Head Coach du Flash a également répondu à quelques questions sur le parcours de son équipe.

Pourrais-tu revenir sur cette première partie de saison (2-1) ?

Cette saison est pour nous la mise en place d’une équipe, la première partie de saison nous a permis de créer un groupe (beaucoup de nouvelles) et de construire un collectif. Le premier match (vs les Dragons) était un test pour l’équipe : comment jouer ensemble contre une équipe adverse. Après les appréhensions enlevées et une compréhension du jeu, le groupe a commencé a se souder et à appliquer les consignes et les conseils des coachs… Ce déclic nous a donné l’opportunité de jouer notre deuxième match (vs les Tigres) et de créer de belles occasions qui se sont concrétisées par des TDs.

Que penses-tu de cette rencontre face aux Géant/Patriotes ? 

Après un long trajet en car, l’équipe voulait continuer son travail et s’appliquer sur les phases de jeux, nous avons eu moins de pénalités que sur les matchs précédents ce qui est de bonne augure pour la suite de la saison… Ce match, tout comme celui contre les Tigres s’est déroulé dans une très bonne entente avec des affrontements physiques de chaque côté à 100%, les filles commencent à prendre leurs marques chez nous comme chez elles… C’est un plaisir de voir jouer ces matchs où l’envie, le don de soit est présent sur chaque jeu.

Un mot sur votre fin de saison ? 

Il nous reste 2 matchs et pas des moindres si l’on se base sur le classement. Ce sera pour notre collectif l’opportunité de pouvoir encore progresser face à 2 teams qui ont déjà participé au premier challenge féminin. Il faudra encore élever notre niveau si nous voulons leur tenir tête. Je souhaite une bonne fin de challenge à mon équipe !

A giant tackle ! ;P
A giant tackle ! ;P

Comme le veut désormais la tradition, des joueuses ont désiré partager avec nous leur rencontre.

Dans quel état d’esprit as-tu abordé, puis vécu ce match ?

Audrey (Safety/Corner, Géant) : J’ai intégré l’équipe courant le mois de Février. C’était mon premier match. De nature stressée, je me suis moi-même épatée car je n’ai ressenti aucun stress. J’étais sereine. Je suis allée sur le terrain sans trop savoir quoi faire je l’avoue ! Mais au moment du coup de sifflet de départ c’était instinctif. Même si je sais que j’ai dû commettre quelques erreurs, je pense avoir fait de mon mieux et surtout j’ai essayé de faire le maximum pour ma team.

Gabe (QB, Flash) : Le trajet etait certes très long mais j’ai dormis avant qu’on embarque et au début du trajet… Donc mon état d’esprit ? Sereine… à l’approche du lieu de rdv il fallait qu’on se réveille bien évidement !

Jessy (Linewoman, Géant) : Pour cette deuxième rencontre j’ai abordé ce match avec beaucoup de sérénité et d’enthousiasme. J’ai pris beaucoup de plaisir durant cette rencontre.

Lucille (QB, Géant) : C’était notre deuxième match autant dire que j’étais encore plus stressée surtout avec une pause de 2 mois quasiment… Mais j’étais heureuse on allait à nouveau être sur le terrain avec des conditions optimales, un état d’esprit combatif et de l’envie !!! L’adrénaline ne faisait que monter !!! Les filles étaient à fond et cela m’a beaucoup aidé j’étais plus sereine. Elles m’ont mis en confiance malgré quelques faux pas.

Beau soleil et bonne ambiance, en ce début de printemps alsacien !
Beau soleil et bonne ambiance, en ce début de printemps alsacien !

Quelle(s) leçon(s) as-tu tiré de ce match ?

Audrey (Safety/Corner, Géant) : Ce match m’a permis de prendre conscience qu’il n’y avait pas seulement la technique du jeu mais aussi la préparation physique. Il faut sans arrêt être à 100% dans le match sinon on perd vite le fil. Entre les changements attaque, défense, etc, il faut vraiment être concentrée, et surtout n’avoir peur de rien.

Gabe (QB, Flash) : Peu importe le trajet, il ne faut pas le prendre pour excuse. On est jamais à l’abris d’imprévus. On a un temps pour tout sur un trajet comme ça : saisir des occasions pour se reposer, pour réviser ses jeux et bien évidement resserrer les liens de l’équipe je pense qui est le point le plus important.

Jessy (Linewoman, Géant) : Les leçons à tirer : qu’il y a encore du travail malgré notre très grosse progression pour la jeune et fraîche équipe que nous sommes. Ce match pour moi je pense, un match de référence car cela a donné vie à l’identité que nous voulons apporter à notre équipe: cette rage et cette volonté de rien lâcher quoi qu’il arrive et de donner le meilleur de nous-mêmes.

Lucille (QB, Géant) : Ce match m’a permis de voir mes réglages à faire et parfaire en particulier sur la lecture du jeu, la vitesse, rester concentrée. Je suis confiante pour l’avenir. Les choses vont se mettre en place au fur et à mesure, naturellement, et on prendra encore plus de plaisir à jouer.

Haie d'honneur pour les gagnantes !
Haie d’honneur pour les gagnantes !

Qu’attends-tu du prochain match ?

Audrey (Safety/Corner, Géant) : Notre prochain match est le 23 avril, il nous reste deux entrainements, on va faire le maximum pour nous améliorer encore et toujours plus, et montrer le potentiel qui sommeille dans notre équipe ! 

Gabe (QB, Flash) : Le prochain match ? Je peux simplement dire que j’attends une équipe du Flash à son meilleur niveau et de montrer du beau football américain féminin … Un jeu dont on peut être fières !

Jessy (Linewoman, Géant) : Pour les matchs à venir  : être dans l’optique de progresser encore plus, de se faire plaisir et garder le sourire car quoi qu’il arrive nous sommes une équipe solidaire.

Lucille (QB, Géant) :  Que l’on reste dans la même dynamique, qu’on aie le même état d’esprit, la même envie et qu’on garde cette cohésion d’équipe qui nous permettra d’obtenir un meilleur résultat. Qu’on donne tout à 100%, tout le temps.

Un mot pour conclure ?

Audrey (Safety/Corner, Géant) : One Team Géant, à mes coéquipières je vous love !

Gabe (QB, Flash) : READYYYYYY ? BREAK!

Lucille (QB, Géant) : Merci au Flash d’avoir fait le déplacement, d’avoir été aussi fair play et d’avoir donné autant que nous sur le terrain. C’était un beau game !

Jessy (Linewoman, Géant) : Merci à mes guerrières qui me font grandir. J’apprends toujours autant et c’est grâce à elles !

 

Well done à toutes les joueuses !

Sylvie Aïbeche

Challenge, 3ème j. : Ours 42 – 0 Blue Sharks

Cette troisième journée de championnat est à marquer d’une pierre blanche pour l’équipe des Ours de Toulouse. En effet les Toulousaines sont allées chercher leur toute première victoire depuis la création de la section féminine en 2013.

Et c’est un beau soleil qui a accueilli les filles du sud-est sur le terrain occitan. Comme lors de la première rencontre, le match s’est déroulé sans special teams, et ce sont donc les Ours qui ont débuté en attaque. Et quelle entrée en matière puisque dès la première action la run #21 part en course extérieure et remonte le field jusqu’au TD, transformé par la même joueuse. Les Toulousaines donnent le ton : elles sont là pour gagner.

L’attaque des Blue Sharks se heurte à une solide défense qui ne laissera rien passer. Les Marseillaises-Valentinoises s’ajustent cependant rapidement et ne concèderont qu’un deuxième TD avant la mi-temps, sur une course du QB #14.

TD RB Ours #21
TD RB Ours #21

Mi-temps : 16-00 pour les Ours

En deuxième mi-temps la fatigue commence à se faire sentir, et quelques blessées apparaissent. Les Ours font tourner l’effectif et enchaînent les courses plein centre pour remonter le terrain, envoyant ensuite leur QB ou leur run en extérieur jusqu’à la end zone. Elles marquent ainsi trois nouveaux TDs. Les Blue Sharks quant à elles puiseront dans leurs dernières forces en fin de match et iront chercher les yards à la passe, malheureusement pas assez pour aller inquiéter la défense dans sa red zone.

Score final : 42-00 pour les Ours

Une jolie entente qui s’est heurtée à des Ours plus que remontées pour aller chercher leur première victoire, mais qui assure un fort potentiel malgré son statut de rookie de la conférence sud. Une affaire à suivre !

Quelques joueuses ont accepté de répondre à quelques questions :

Alice Nieto, TE et DL Ours

Inès Dwass, LB Blue Stars

Jade Bouyrelou, RB Blue Stars

Mailys Ruau, LB et RB Ours

Mejda Berrah, LB et Receveur Ours

Oriane Gandrillon, Receveur, Corner et Run Sharks

Dans quel état d’esprit as-tu abordé, puis vécu ce match ?

Alice (Ours) : Je n’étais pas sereine (je ne le suis jamais à vrai dire). Quand on joue à domicile, on ne souhaite pas décevoir ses supporters, haha. Puis, perso tout au long d’un match je suis hyper concentrée sur les jeux et sur notre façon de jouer donc ça défile à grande vitesse !

Inès (Blue Stars) : Deuxième match du challenge, premier pour certaines, c’était un match qu’on appréhendait particulièrement sur le plan mental ainsi que sur le plan physique suite au match contre les lionnes. Mais malgré le score j’ai ressenti beaucoup plus d’aise dans le jeu, de self confidence et une meilleure cohésion de team de la part de mes coéquipières sur le field.

Jade (Blue Stars) : Notre premier match avait été assez difficile mentalement et ne nous avait pas permis de nous épanouir réellement sur le terrain, de prendre un réel plaisir à jouer et à évoluer au sein du match : jouer et s’amuser c’est ce que je voulais, ce qu’on voulait toutes je pense. On a abordé ce match à la fois de manière beaucoup plus exigeante, et à la fois de manière moins stressante car c’était notre deuxième match.

Mailys (Ours) : J’avais hâte que le match commence vite et de pouvoir montrer de quoi nous étions capable devant notre public. Avant le match j’espérais vraiment que l’on se mette dans le match à fond dès les premières secondes de jeux et que l’on commence fort dès le début malgré le petit stress du début de match.

Mejda (Ours) : Pas mal de stress, mais du bon stress vu le soutien qu’il y a eu entre nous toutes. On a su se motiver les unes les autres!! L’envie de gagner était avec nous toutes !!!

Oriane (Sharks) : Pour ce second match, il est vrai que l’état d’esprit était différent. Je l’ai abordé comme une opportunité et une chance de pouvoir évaluer notre évolution depuis la rencontre avec les Lionnes (Bordeaux). Et surtout j’ai cette fois ci vraiment pris du plaisir à jouer au foot, passé l’appréhension et le stress d’un premier match. En plus on a eu un super temps, super terrain, et l’entente avec les filles des OURS, était top. Une vraie rencontre et un super état d’esprit.

Blue-Sharks
Blue-Sharks

Quelle(s) leçon(s) as-tu tiré de ce match ?

Alice (Ours) : Tout d’abord, il faut « taper fort » d’entrée de jeu et on y est plutôt bien arrivées avec un superbe TD dès le premier jeu. Mémorable ! Ensuite, je trouve qu’on est une belle équipe alignée, soudée et qu’on a vraiment bien bossé ensemble sans jamais se laisser démonter (surtout après nos défaites précédentes). On est persévérantes et particulièrement en ligne, on a une vraie cohésion et ténacité ! Donc, en leçon apprise je dirai que notre ardeur, notre communication et notre désir de remporter le match a payé. Haha !

Inès (Blue Stars) : Disons que pour le moment, nos effectifs aux trainings ne nous permettent pas de vraiment bosser pleinement nos oppositions de façon régulière et perso c’est au cours des matchs que la pratique se fait plus ou moins, pour l’instant. Je pense que techniquement il y a forcément toujours à apprendre ou à corriger mais au niveau de la cohésion de ma team je suis plutôt satisfaite

Jade (Blue Stars) : Techniquement j’ai appris et compris beaucoup de choses. Mais au niveau de la cohésion et de la mentalité d’une équipe également : se soutenir, se rassurer, se féliciter c’est le plus important. L’apprentissage c’est un processus lent et nécessaire, les erreurs aussi afin de se corriger par la suite, c’est ce qu’on oublie parfois

Mailys (Ours) : Le travail paye ENFIN ! Comme quoi à force de travail, d’entraide et de communication, tout va beaucoup mieux. Nous avons réussi à réaliser des jeux propres, nous avons bien défendu et marqué des TD. J’ai particulièrement aimé jouer ce match, les filles des Blue Sharks sont vraiment Fair play, et propose un beau jeu pour des filles qui ont moins d’un an de Foot US derrière elle.

Mejda (Ours) : Ça nous a démontré que l’on était capable de gagner avec du travail et une cohésion d’équipe. On a joué contre une super équipe qui débute et qui peut être fière d’elle !!

Oriane (Sharks) : D’un point de vue de l’équipe et personnel, je pense qu’on a vraiment su prendre du fun sur le terrain malgré une légère déception du résultat. Alors, oui, techniquement le chemin est encore long pour notre jeune équipe mais je suis fière de l’état d’esprit qui s’est renforcé entre nous lors de cette rencontre.

Stéphanie Best, QB #5 des Sharks de Valence
Stéphanie Best, QB #5 des Sharks de Valence

Qu’attends-tu du prochain match ?

Alice (Ours) : Prochain match : qu’on tape encore plus fort. Je pense que cette victoire nous a notamment permis de gagner en confiance en nous. Cette confiance s’ajoute à notre travail et notre ambition. On est déterminées.

Inès (Blue Stars) : Same, mais avec quelques arrangements techniques et que mes girls enjoy vraiment leur time pendant le jeu, c’est le plus important, pour l’instant.

Jade (Blue Stars) : Honnêtement, la même chose, du fun, mon équipe soudée, qu’on continue d’appliquer ce qu’on nous apprend au mieux.

Mailys (Ours) : Le prochain match ? Bah on va aller chercher une victoire et prendre notre revanche contre les Lionnes à Bordeaux !!!! Nous serons surmotivées après cette victoire. Nous en sommes capables, il faut juste qu’on sorte les tripes !!!

Mejda (Ours) : Impatiente de jouer le prochain match et essayer de démontrer qu’on se bat jusqu’au bout encore !!

Oriane (Sharks) : J’attends du prochain match une belle cohésion comme celle du précédent, mais aussi une application, je l’espère, plus efficace de notre travail aux entraînements.. En bref que l’on continue de progresser mais surtout qu’on s’amuse !

Un mot pour conclure ?

Alice (Ours) : MERCI. Merci à mes coéquipières pour leur persévérance et pour notre entraide. Notre victoire était orgasmique et il y en aura d’autres ! 😉 Et merci à l’équipe des Blue Sharks

Inès (Blue Stars) : 1. Nice work et puis bon fairplay de la part des Ours, 2. Mes girls keep working hard 3. Le foot c’est sacrément cool

Jade (Blue Stars) : Je remercie encore les Lionnes comme les Ours pour ces matchs mais également pour leur esprit. Et bien sûr, nos coachs, et toutes mes coéquipières pour avoir autant de rage, et d’envie.

Mejda (Ours) : Ce match était un régal, tout y était du soleil du public et une 1ere victoire !!! Et encore de belles rencontres et retrouvailles avec des meufs qui étaient à Thonon. Et une grosse pensée à nos blessées.

Oriane (Sharks) : Pour conclure je remercierai pour tout leur travail nos coachs, mes coéquipières mais aussi les Ours, avec qui on a partagé un super moment. Et félicitations à elles pour cette victoire.

Joséphine Van de Voorde

Photos : Benjamin Pruvost

Prochains matchs :

Blue Sharks vs Argonautes le 15/05

Ours vs Lions le 14/05

 

 

Challenge, 3ème j. : Lions 6 – 20 ArgoCanes

Un match au sommet en début d’un dimanche ensoleillé d’avril, entre les deux leaders de la Conférence Sud ! En effet chaque joueuse avait en tête que l’issue du match permettrait de désigner l’équipe qui cette année accèderait à la finale du challenge national.

Ce sont les Argocanes qui ouvrent le score, grâce à un fumble des Bordelaises dans leur red zone qui permet à la QB Muriel Nogue #14 d’atteindre ensuite la end zone. L’attaque des Lions répond en remontant le field et enchaînant les first downs, mais la défense adverse est une nouvelle fois sur le qui-vive, et permet à l’attaque Argocanes de repartir de la red zone suite à une interception remontée sur 50 yards par la #18 Anaïs Sabatier. L’entente Montpellier/Aix profite de cette occasion pour marquer son deuxième touchdown via une course de la #18 Anaïs Sabatier.

Le reste de la première mi-temps voit un duel équilibré, chaque défense allant mettre des bâtons dans les roues de l’adversaire.

Football-americain-feminin
Muriel Nogue, QB #14, looking down the field

Mi-temps : 00-12 pour les Argocanes d’Aix-en-Provence/Montpellier

Au retour des vestiaires, les Argocanes sont sans pitié et après un long drive au centre, elles progressent jusqu’à la end zone, nouveau TD marqué par la #32 Maeva. Les Lionnes se ressaisissent, et c’est finalement la #1 Philippine Déléan qui ira chercher le seul TD Lions du match, après une jolie progression grâce à de longues courses.

Score final : 06-20 pour les Argocanes d’Aix-en-Provence/Montpellier

Un match qui aura tenu toutes ses promesses, mais aura tourné en faveur de l’équipe ayant au final réalisé le moins d’erreurs techniques (fumbles et interceptions), et se sera déroulé dans une bonne ambiance malgré l’enjeu. C’est maintenant sans pression que les deux équipes vont pouvoir aborder cette fin de saison, les Argocanes en allant rencontrer pour la première fois la toute nouvelle entente des Blue Sharks, et les Lions en accueillant leurs homologues toulousaines pour un match retour qui sera l’occasion pour les deux équipes d’évaluer leur progression au fil de la saison.

Certaines joueuses ont accepté de répondre à quelques questions :

Anna  Pignolet, Nose Lions

Charlotte Cornu, DE et Receveur intérieur Lions

Elsa Gleizon, DE Lions

Muriel Nogue, QB et Safety Hurricanes

Raphaëlle Duché, DE et Wingback Argonautes

Sophie Aillaud, LB et RB Argonautes

Dans quel état d’esprit as-tu abordé, puis vécu ce match ? 

Anna (Lions) : J’ai abordé ce match avec beaucoup d’envie et un petit peu de stress. On sait que jouer les Argos c’est beaucoup d’intensité et une revanche était à prendre tant collective que personnelle. L’année dernière nous avons perdu car nous manquions de préparation sur le plan défensif et moi je me suis blessée dès le début du match… Cette année on avait bossé et on était impatientes de jouer. Pendant le match j’ai pris énormément de plaisir, le fait d’être menées au score met une pression supplémentaire, mais le plaisir était vraiment là

Charlotte (Lions) : Avec beaucoup d’impatience car après le match contre Marseille, l’équipe était vraiment soudée et dans une bonne dynamique. J’avais confiance en notre défense qui a énormément progressé cette année et qui a montré un réel travail collectif tout au long du match. Cependant, cette progression côté défensif s’est faite au détriment de notre attaque que nous avions délaissée ces derniers temps et qui, selon moi, compte encore trop sur quelques individualités pour faire la différence. Sinon le match en lui-même était un vrai plaisir à jouer grâce à l’intensité des deux équipes et à la bonne ambiance sur le terrain.

Elsa (Lions) : J’attendais ce match avec impatience car je n’avais pas pu prendre part à celui de l’année dernière ayant eu une rupture des ligaments croisés 15 jours le match. Ce match a été dur comme prévu autant physiquement que psychologiquement. Je suis globalement satisfaite du match que j’ai produit malgré quelques erreurs techniques. L’équipe ayant fait le moins d’erreurs a gagné.

Muriel (Hurricanes) : J’ai abordé ce match avec un mélange d’excitation et d’esprit de compétition. J’ai dit aux filles : « je ne sors pas du terrain tant qu’on n’a pas gagné » comme pour m’auto-rassurer. Il était inconcevable qu’on perde, d’une part parce que c’était NOTRE challenge de poule et aussi parce qu’on avait travaillé dur. Cependant je savais que les lionnes avaient bien progressé !

Raphaëlle (Argonautes) : Je me suis beaucoup préparée pour ce match, on savait que c’était le plus important de la poule et qu’on jouait notre place en finale plus ou moins avec ce match. Nous avons fait beaucoup de rassemblements pour tourner nos jeux toutes ensembles, avec certaines on a fait un « régime » sportif avant le match histoire d’avoir de l’énergie et d’être en forme!

Sophie (Argonautes) : Un peu d’appréhension dûe à l’enjeu de ce match mais pas stressée, nous nous sommes bien préparées et avons fait pas mal de rassemblements avec Montpellier. Puis au final, comme avant chaque match c’est l’excitation et l’envie de jouer qui prime! =D

Football-americain-feminin-Lions-vs-Argocanes
Les Lions en attaque

Quelle(s) leçon(s) as-tu tiré de ce match ?

Anna (Lions) : Les erreurs au foot us se paient chères… Continuer à travailler ensemble pour en faire le moins possible. Et la défaite n’est pas une fatalité… Lol mais attention ce n’est pas pour autant qu’on va s’y habituer 😉

Charlotte (Lions) : Principalement qu’il me reste encore du travail à fournir sur le lissage de mes cheveux car c’est clairement ce qui m’a fait le plus défaut pendant ce match.

Elsa (Lions) : Je suis fière de l’équipe, particulièrement de la défense qui a su rebondir et poser plus de problèmes en seconde mi-temps. L’attaque a pu produire plus de jeux et avancer. Malheureusement un match se gagne dès les premières minutes. Nous devons donc fournir encore plus d’intensité dès le départ.

Muriel (Hurricanes) : Plusieurs leçons, nous avons encore des faiblesses à travailler, et notamment en attaque où nous avons fait trop de fautes, et fourni un jeu pas assez assuré, probablement du fait des rotations de poste aussi.

Raphaëlle (Argonautes) : Que l’entrainement ça paye ! Physiquement on a bien tenu, c’était la première fois que je faisais du double plateau (attaque/défense et unités spéciales) j’avais un peu d’appréhension, j’étais pas sure de pouvoir tenir au niveau du cardio, mais les coachs nous ont bien fait travailler le physique et ça a payé.

Sophie (Argonautes) : La préparation avant chaque match est primordiale, bien que des fois on ait l’impression de passer tout son temps libre aux entraînements et rassemblements. Mais le travail paie toujours et cette victoire dimanche le prouve encore une fois.

Qu’attends-tu du prochain match ?

Anna (Lions) : Notre prochain match est contre les Ours de Toulouse =) Une équipe que nous avons plaisir à retrouver à chaque fois, ce que j’en attend c’est comme toujours une belle rencontre, du bon jeu et cette fois c’est à vous de ramener les bières à la fin… Sans compter que ça marquera pour nous la fin de la saison, donc il y aura un peu de nostalgie bien sur en pensant qu’il va falloir attendre un an pour avoir de nouveaux matchs…

Charlotte (Lions) : De l’intensité et prendre un maximum de plaisir à jouer car ça sera déjà le dernier de la saison pour nous.

Elsa (Lions) : J’attends du fun, la même implication et surtout la même solidarité entre nous pour le prochain match. On rencontre nos copines Toulousaines donc nous savons que le match sera sympa à jouer.

Muriel (Hurricanes) : Du jeu du jeu du jeu, prendre des reps, et surtout découvrir une nouvelle équipe puisque nous devons rencontrer les Blue Sharks de Marseille/Valence

Raphaëlle (Argonautes) : Qu’on le gagne 😉 Essayer peut être de tourner de nouveaux postes pour être capable en finale de remplacer là où il y a besoin.

Sophie (Argonautes) : Une victoire bien sûr et encore mieux ne pas prendre de points en défense! Sur le plan personnel j’aimerais être encore mieux préparée physiquement!

Un mot pour conclure ?

Anna (Lions) : on veut plus de matchhhhhhhhhhs !! Et pourquoi pas une petite finale entre les deuxième de chaque conférence l’année prochaine? Et merci à toutes les équipes, cette année l’ambiance était au top à chaque rencontre et ça fait plaisir à voir, c’est ça l’esprit du sport! Et le tout dernier mot : Merci à Philippe, Damien, Jay pour le coaching et à notre coach de ligne Jules

Charlotte (Lions) : Plutôt une citation : « Viser la lune, ça ne me fait pas peur, même à l’usure j’y crois encore et en cœur ; des sacrifices, s’il le faut j’en ferai, j’en ai déjà fait mais toujours le poing levé. » – Amel Bent. Tout ça pour dire que nous allons relever la tête, redoubler d’efforts et continuer à progresser pour faire encore grimper le niveau. Enfin, un grand merci à nos quatre coachs pour leurs conseils, leur investissement, leur patience et leurs encouragements.

Elsa (Lions) : Un grand merci à nos coachs qui s’investissent à 400% pour notre section, nous avons beaucoup de chance de les avoir. Ils arrivent à composer malgré notre côté princesse, et nos 10 000 questions lors des entraînements. Un merci spécial pour Damien qui m’a beaucoup aidé et rassuré pour revenir à mon meilleur niveau après l’opération.

Muriel (Hurricanes) : Boomboom kickooofffff !

Raphaëlle (Argonautes) : Notre équipe est solide et on compte bien cette année encore arriver en finale !

Sophie (Argonautes) : Merci à mes coéquipières et coachs, merci à nos deux arbitres Clément et Brazzo d’avoir fait le déplacement, et enfin merci au Lions, j’ai vraiment kiffé le match ! Vivement le prochain contre les Blue Sharks et let’s go ArcoCanes!

Prochains matchs :

Lions / Ours le 14/05

Argocanes / Blue Sharks le 15/05

Joséphine Van de Voorde

Photos de Jonathan Roques

 

 

 

 

Challenge, 3ème j. : Dragons 0 – 38 Molosses

ANOTHER BITE BY THE DOGS.

Le titre donne le ton : voici un résumé de match à la touche bien funky de notre guest (qui commence à prendre ses aises sur notre site pour notre plus grand plaisir) Mathias Gomez, créateur de Foot Ricain, le site complet et « drôle » ( 🙂 hein!) sur le football américain français et outre-atlantique.

Ce week-end se tenait le dernier match de Challenge National comptant pour la troisième journée de la Conférence Nord. Les Molosses d’Asnières se déplaçaient samedi soir, le 16 avril, chez les Dragons de Paris.

Pour leur premier match de la saison, les Molosses s’offrent une victoire 38 – 0 et prennent la tête du classement devant les Vikings de Villeneuve d’Ascq grâce à un goal-average favorable.

Découvrez les moments forts du match selon Mathias ! Enjoy : 

Gros match de Challenge Féminin qui se jouait Samedi à Paris pour le compte de la 3e journée. Les tenantes du titre Molosses d’Asnières (1-0) venaient affronter les Dragons de Paris (1-0), dans un match banlieue vs capitale. Mais surtout, une rencontre pour rejoindre en tête dans la Poule Nord les Vikings de Villeneuve d’Ascq, et prendre une sérieuse option pour la qualification en finale. Un public et deux équipes chauffés à blanc, au son des percussions caribéennes Molosses.

DSCF6093.jpg

Et le match commença très fort d’entrée, les Molosses partant tambour battant sur leur puissant jeu de course. Après une très bonne chevauchée de la RB#25 Christelle Harnais, la Quarterback #10 Julie Gorsky n’a plus qu’à délivrer une passe de Touchdown facile, pour WR#15 qui ouvre le compteur. Extra Point converti à 2 points, 00-08 pour les championnes de France 2015.

Les parisiennes font face à une puissante équipe Molosses, mais c’est pourtant ces dernières qui vont les premières essuyer la casse. Sur un gros choc, LB#32 Audrey Pereira se blesse au bras. Le jeu doit s’arrêter pendant de longues minutes, le temps que les pompiers viennent la chercher sur le terrain. Ces pompiers de Paris auraient dû rester, car ils devront revenir et auraient vu du spectacle. S’il était encore nécessaire de le dire, ces filles-la ne plaisantent pas, l’intensité physique est au rendez-vous.

DSCF6120.jpg

DSCF6124.jpg

Blessées dans leur chaire, les joueuses d’Asnières stoppent sur le premier down les Dragons dans leur moitié de terrain. L’inarrêtable RB#25 Darrenne Sproles du 9-2, se lance alors dans une chevauchée, remontant tout le terrain pour inscrire le deuxième TD, qu’elles dédicacent toutes immédiatement à leur blessée du soir Audrey Pereira. Conversion à 2 points transformée par ses soins, 00-16, le ton est donné.

DSCF6144.jpg

Venues en véritables championnes, les Molosses ne vont pas lâcher le steak. Grâce à une défense intraitable, les Dragons n’arrivent toujours pas à gagner un first down, obligées de rendre à nouveau la balle aux Molosses. Réplique immédiate, course de la receveuse #2 qui à son tour remonte tout le terrain, pour la 3e morsure du match. L’Extra Point est cette fois stoppé, les Molosses mènent désormais 00 à 22. Le premier quart-temps est très long pour ces Dragons.

DSCF6152.JPG

Malgré un public parisien motivé, sans relâche derrière ses joueuses, l’Offense ne peut rien faire face à la defense d’Asnières. A l’image de la pauvre QB#7 Sylvie Aïbeche, qui concède le sack. Et c’est une nouvelle récupération pour une nouvelle longue chevauchée, de RB#5 Olivia Bolmin, qui marque le 4e TD qu’elle convertit elle-même. 00 à 30 toujours au premier quart-temps. C’est une démonstration de sprints des Bulldogs, qui la jouent en mode lévriers.

Au 2e quart-temps, l’Offense des Dragons arrive enfin à se mettre en place et enregistre son premier 1st down de la partie, grâce à une belle read-option de la leadeuse de cette attaque, QB#7 Sylvie Aïbeche pour RB#20 Deniz Guveli. Mais gare aux ladies des Hauts-de-Seine qui ne baissent pas la garde, forçant un fumble récupéré par Paris et infligeant un gros hit sur la QB#7, pas loin de commettre un nouveau fumble.

DSCF6147.jpg

Les Dragons conservent beaucoup mieux le cuir, mais ont du mal à se connecter avec leurs receveuses. Les Drags avancent malgré tout, sous les airs de la samba Molooooosses, Molosses-Mo !

Malgré une mésentente dans l’attaque, la QB#7 ne se laisse pas perturber et donne le ballon à sa coureuse rookie #20 pour un nouveau first down. Il y a du mieux chez les joueuses de Paris, mais malgré leur drive le plus long du match, les parisiennes ne peuvent inscrire leurs premiers points. Toutes proches de la end-zone, elles doivent rentrer au vestiaire bredouilles.

DSCF6176.jpgDSCF6181.jpg

Pour cette seconde mi-temps, les Dragons repartent en Offense. Mais la défense Molosses repart elle, sur le même rythme impitoyable que le début de partie. Les parisiennes sont stoppées nettes dans leur élan et doivent rendre le ballon à l’attaque Molosses. Sauf que les dames de Paris ont du coeur Monsieur ! Remontées par leurs coachs à la mi-temps, elles arrachent immédiatement le ballon de leurs pattes. S’ensuit une très belle course de la rookie WR#43 Clara Wampfler, suivie de sa mobile et rapide Quarterback #7 SylVick Aïbeche. Mais malheureusement pour elles, la défense Molosses reprend le dessus et fait reculer les parisiennes, toujours soutenues par leur fidèle public.

DSCF6201.jpg

Les Molosses repartent sur leur terrible jeu de course qui a construit leur succès en début de match. Et après un TD refusé de la puissante RB#23, c’est une autre rapide et puissante Bulldogs, WR#12, qui assomme les Dragons sur une reverse impeccable. Comme à leur habitude, c’est la marqueuse qui convertit l’Extra Point pour mener maintenant 00 à 38.

La partie s’est beaucoup plus équilibrée, mais le retard est trop important et l’écart également. Les parisiennes posant plus leur jeu en Offense comme en Defense, ne trouveront cependant pas la faille des grandes prétendantes à leur propre succession. Comme dit DMX « And the dog is out ».

DSCF6196.jpg

QB#7 et capitaine des Dragons, Sylvie Aïbeche est revenue sur son match pour nous :

« Je suis très heureuse de la façon dont notre groupe s’est battu. C’est la deuxième fois que nous jouons cette équipe et malgré le score sans appel, la différence est bien là. Notre attaque a réussi à construire des drives et à se retrouver plusieurs fois dans la red zone adverse, ce qui n’était pas du tout le cas l’an dernier. Je suis très fière de notre défense à 70% rookie qui s’est battue jusqu’au bout malgré la difficulté évidente. Les deux mi-temps ne se ressemblent pas non plus, à nous d’améliorer notre entrée en matière lors des matches suivants.

DSCF6185

En ce qui concerne l’issue de la rencontre, l’ordre des choses a été respecté, il n’y a pas de surprise. Nous avons encore beaucoup de travail c’est certain, mais nous sommes une jeune équipe et la progression est notre principal objectif. Nous avons encore tout le reste du Challenge pour ça. Ce que je retiens particulièrement, c’est le sourire à la fin du match de nos trois joueuses qui venaient de prendre le field pour la toute première fois. Notre équipe est soudée et a un bel état d’esprit, c’est à mes yeux le plus important et c’est sur ces fondations que nous allons construire. »

La deuxième mi-temps a été encourageante pour les Dragons qui devront s’appuyer dessus pour la suite de leur championnat. En face, les solides et nombreuses Molosses viennent d’aboyer un grand coup dans le Challenge Féminin.

Nos pensées vont aux blessées qui auront donné du boulot à leur staff médical.

Le mot des coachs Blue Sharks

Une nouvelle équipe est entrée en lice lors de la deuxième journée du Challenge National. Les Blue Sharks se sont crées en cours de saison, peu de temps avant le début du Challenge National. Il s’agit de l’alliance entre les Blue Stars de Marseille et les Sharks de Valence deux équipes rookies. Séparées par deux heures de routes, les deux équipes ont relevés le défi de l’alliance inter-club. Quelques jours avant leur deuxième rencontres face aux Ours de Toulouse les deux coachs de l’alliance sudiste nous exposent leur démarche et leurs objectifs.

1/ Pouvez-vous vous présenter s’il vous plaît ?

Mickaël Adrian (Sharks) : J’ai 32 ans et je suis le président du club des Sharks de Valence depuis sa création en 2002. Après de nombreuses saisons comme entraineur des U19 puis des Seniors, j’avais mis entre parenthèse l’an passé le coaching pour me consacrer à d’autres projets au sein du club.

Nathan Jackson (Blue Stars) : J’ai 20 ans, et j’en suis à ma 6ème année de football. J’ai été Quarterback pendant 5 ans en cadets/juniors et maintenant je suis Cornerback en seniors. J’ai été Champion de France en U19 à 11 la saison passée.

Nathan Jackson, coach des Blue Stars de Marseille
Nathan Jackson, coach des Blue Stars de Marseille

2/ Comment t’es venue l’envie de coacher des joueuses femmes ?

Mickaël Adrian (Sharks) : Nous avions une demande croissante de femmes souhaitant pratiquer notre sport. Le développement de nombreuses équipes en France et la mise en place de regroupements par la Ligue Rhône-Alpes nous ont convaincus que c’était le moment de créer une section féminine. Il m’est paru important d’accompagner et de m’investir dans le lancement de ce nouveau projet.

Nathan Jackson (Blue Stars) : Cela fait maintenant 3 ans que je prends plaisir à coacher les jeunes sections (minimes/cadets) et je me suis dis que d’aider une section feminine à se développer serait un challenge de taille.

3/ Selon toi cela est-il différent que de coacher des hommes ? En quoi ?

Mickaël Adrian (Sharks) : Fondamentalement, il n’y a pas d’énorme changement au niveau coaching. On se rend compte pourtant rapidement de différences.Les femmes intègrent et appliquent beaucoup plus rapidement les consignes. Je trouve que la progression technique est ainsi plus rapide. Elles ont également davantage de rigueur. Mais parfois, elles en oublient un peu l’essentiel : se faire plaisir en jouant !

Nathan Jackson (Blue Stars) : Cela, par contre, est très différent. Les mecs sont largement moins dissipés que les filles en général. Il y a largement moins de problèmes de discipline. Lorsque l’on donne un ordre, il y a parfois besoin de répéter, mais c’est assez ordonné. Dans le cas des filles, elles ont tendances à discuter les consignes, donner leurs avis et à chercher par tout les moyens à comprendre la logique de celles-ci. Par contre, la capacité à assimiler une technique et/ou un playbook en général est nettement au dessus chez les filles.

Blue Sharks, training pré-match
Blue Sharks, training pré-match_Photo de Mickael Adrian

4/ En créant une nouvelle équipe, les Blue Stars/Sharks. Quelles étaient vos envies ? Vos objectifs ?

Mickaël Adrian (Sharks) : Les effectifs de Marseille et de Valence n’étaient pas suffisants pour participer chacun de son côté au Challenge. En début de saison, nous nous sommes alors rapprochés (malgré les 2 heures de route qui nous séparent) et avons mis en place cette entente. L’objectif reste la formation de nos joueuses et de leur permettre de jouer leurs premiers matchs. Les scores et résultats sont vraiment secondaires.

Nathan Jackson (Blue Stars) : En créant cette alliance, notre but premier était de faire jouer nos filles. Nous n’avions pas assez de joueuses pour pouvoir prétendre au challenge féminin, donc l’alliance avec un club voisin nous a paru la solution la plus plausible.

4/ Maintenant que vous êtes en alliance, ont-ils évolués ?

Mickaël Adrian (Sharks) : Non, la priorité reste toujours de parfaire notre formation et que les joueuses puissent progresser au fil des matchs de ce Challenge.

Nathan Jackson (Blue Stars) : Maintenant que notre alliance est en route, notre but premier est toujours de faire jouer nos filles et qu’elles prennent le plus de plaisir possible sur le terrain.

Blue Sharks' Offense
Blue Sharks’ Offense_Photo de Mickaël Adrian

5/ Le fait de gérer une alliance est un challenge en soit. Peux-tu nous donner ton ressenti à ce sujet stp ?

Mickaël Adrian (Sharks) : C’est sûr que la distance complique un peu le travail mais la communication entre nous (effectifs et coaching staff) nous permet de compenser la distance et d’avancer ensemble. Nous avons organisé déjà trois rassemblements et d’autres sont prévus pour que le collectif puisse travailler ensemble sur le terrain.

Nathan Jackson (Blue Stars) : Le seul point faible que je vois à cela c’est de ne pas avoir tout les entraînements ensemble. Nous essayons quand même d’organiser aussi souvent que possible des rassemblements, histoire d’être au point les jours de matchs.

6/ Comment vois-tu l’évolution du football américain féminin en France ?

Mickaël Adrian (Sharks) : Nous en sommes au tout début du football américain féminin. Comme l’était le footUS masculin, il y a quelques années. Il faudra du temps, de la patience et du travail pour développer la pratique.

Nathan Jackson (Blue Stars) : Je pense que le football américain féminin en France a devant lui un grand avenir. De par la communication sur les réseaux sociaux et autres, les sections féminines se rempliront de plus en plus pour enfin, pourquoi pas, être autant qu’une section masculine.

Quels seraient les prochaines étapes pour l’aider à se développer selon toi ?

Mickaël Adrian (Sharks) : Il est nécessaire de soutenir la création et le développement de sections féminines. Compte-tenu des effectifs importants que nous demande notre sport, la mise en place d’ententes entre clubs est une bonne alternative et doit permettre à chacun d’être un tremplin pour son développement.

Nathan Jackson (Blue Stars) : Pourquoi pas mettre en place, comme à Thônon-Les-Bains cette année, des rassemblements féminins, deux ou trois fois dans l’année, ou encore créer des équipes régionales et/ou de France Féminines.

Blue Sharks' run
Blue Sharks’ run_Photo de Mickaël Adrian

Un mot pour conclure ? 

Nathan Jackson (Blue Stars) : Pour conclure, je souhaiterais encourager toute les équipes féminines, qui ont encore du mal à évoluer car seul peu de personne savent à quel point c’est compliqué de grandir dans ce milieu.

Merci aux coachs pour le temps accordé et pour leur investissement dans le football américain féminin. Good luck aux Blue Sharks pour leur prochain match face aux Ours le 10 avril.

Pour la liste de tous les matchs à venir.

Sylvie Aïbeche

WFA // Day 1 Scores

La Women’s Football Alliance, la plus grande ligue de football américain féminin aux États-Unis qui compte pas moins de 45 équipes, vient de lancer sa 8ème saison !

Voici les résultats de la première journée qui avait lieu ce week-end.

 

Football Américain Féminin - WFA_2016 - Day 1 scores
Football Américain Féminin – WFA_2016 – Day 1 scores

Découvrez le classement au bout de la première journée sur le site de la WFA.

Les 18 matchs de la deuxième journée auront lieu samedi prochain, le 9 avril.

Bien joué à toutes nos homologues américaines pour ces premiers matchs et bonne préparation pour la deuxième journée.

Sylvie Aïbeche